detresse, famille, enfants, deuil, psy

Que pouvons…. devons nous faire…

A quel moment suis-je devenue cette maman bourgeoise et égoïste, centrée sur son bonheur personnel et plus du tout touchée par les autres ? Qu’est devenue cette personne que j’étais,  qui avait en horreur les injustices et le malheur des autres ? Est-ce la vie et la société qui m’ont perdue ? Puis-je redevenir cette personne qui me ressemble tant ?

Il y a des moments dans la vie qui vous obligent à faire pause et à regarder en arrière pour voir le chemin parcouru, parfois c’est au moment de tourner la tête que vous vous rendez-compte que vous vous êtes peut être trompé de direction…..

C’est ce qui m’est arrivée hier, j’étais prise dans mon quotidien avec mes bonnes et mes mauvaises nouvelles, avec mes crises d’hystéries face à mes enfants trop exigeants ou turbulents, m’entendre me plaindre parfois souvent  de cette vie à 200 à l’heure qui ne me laisse que peu de place…..Et il a suffit d’un coup de téléphone pour que je prenne conscience que de ce que j’étais devenue.

Bien sur nous avons tous notre lot de problèmes à résoudre, plus ou moins difficiles , plus ou moins contraignants ou douloureux et nous nous y enfermons surement par confort, par manque d’empathie ou tout simplement par habitude.

Je ne faisais plus attention au SDF que je croisais au détours de mon chemin, je ne demandais plus de nouvelles d’une personne que je savais en difficulté, je ne regardais même plus les informations qui me renvoyaient une image pas toujours rose du monde dans lequel nous vivons.

Mon confort, ma famille , mes amis…bref un petit cercle de personne  avec qui la vie est agréable , avec qui je partage des moments de joies, d’amour et de peine aussi …. mais pas de gros coups durs…..Bien sur il y a la maladie de nos parents qui nous attriste et nous fait peur, il y a l’avenir de nos enfants pour lequel nous nous battons en travaillant, en les éduquant, en les écoutant ….. Mais j’ai la chance d’avoir cette famille, j’ai la chance d’avoir mon mari et mes enfants avec qui je me ressource…. J’ai la chance d’avoir cet équilibre qu’aucun grain de sable n’a fait explosé…..Je ne suis pas seule…jamais.

Il était devenu plus simple de juger le mal être des autres à travers cette petite bulle, de condamner leurs choix sans essayer de les comprendre,  ne pas entendre leurs appels à l’aide,  ne pas m’ouvrir de peur d’être éclaboussée ….. Il était plus confortable d’ignorer…..

Que c’est il passé hier ? Pourquoi seulement hier et pas avant ? Un réveil brutal à l’annonce de ce que j’ai laissé arriver en ignorant tout en sachant…… Et mon regard dans un miroir qui me renvoi cette forme de lâcheté que j’ai laissé s’installer……

Je m’en veux,  mais j’en veux aussi à notre société fragmentée, divisée qui nous  monte les uns contres les autres, nous pousse ainsi à des  retranchements dans des univers clos peu enclins à la compassion et nous habitue a faire preuve d’individualisme.

Nous condamnons, tranchons facilement en ignorant le passif, le vécu et les plaies…..Nous nous cachons derrière le « On ne peut pas sauver tout le monde » Ce qui est vrai en soi, mais est-ce que l’on nous demande ? Non !!! Je pense que notre monde a juste besoin d’un peu d’écoute et de mains tendues…..

Alors je ne sauverez pas le monde, je n’ai pas cette ambition, ni cette force….. mais je peux aujourd’hui répondre à l’appel à l’aide que j’ai certainement trop longtemps ignoré …

Peut être que vous aussi vous pouvez tenter ...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s